La CGT interpelle les directions BPCE et Crédit Coopératif au sujet de la forte dégradation des conditions de travail

13 juin 2018

La CGT interpelle les directions du groupe BPCE et du Crédit Coopératif au sujet de la forte dégradation des conditions de travail des salarié.e.s du Crédit Coopératif, suite à la migration informatique :

Madame la Directrice Générale, Monsieur le Président du Directoire,

Les directions du crédit coopératif et de BPCE ont décidé de changer le système l’informatique de la banque.

La bascule informatique s’est déroulée fin mai 2018 mais force est de constater que le dispositif mis en place est loin, très loin des attentes de la clientèle mais pose de nombreuses questions quant aux conditions de travail des salariés de l’entreprise.

Depuis le changement de système, les dysfonctionnements sont nombreux et importants.

Les virements ont été rendu impossibles plusieurs jours au moment des versements de salaire pour de nombreux clients Oserions-nous vous rappeler la publicité des caisses d’épargne pour les 200 ans de l’entreprise qui vante les mérites de la banque de demain.

C’est aujourd’hui qu’il faut agir dans le bien de l’entreprise,

La clientèle risque de partir à la concurrence et les conditions de travail de tous les salarié.e.s de la banque sont détériorées. Depuis la bascule informatique ces derniers travaillent dans des conditions inacceptables. L’insuffisance de formation sur les nouveaux logiciels, les dysfonctionnements, le manque d’effectifs ont des conséquences pour la santé des salarié.e.s stressé.e.s.

Le mécontentement des clients entraine parfois à des incivilités aggravant encore la situation.

Notre fédération tenait à attirer votre attention et vous demande de prendre des mesures urgentes pour régulariser la situation et permettre aux collègues de travailler sereinement.

Etant donné les conditions de travail que vous faites subir à l’ensemble des salarié.e.s, nous demandons pour toutes et tous l’octroi de jours de congés supplémentaires afin de permettre aux salarié.e.s de se « remettre » de ces dysfonctionnements ayant parfois entrainés des incivilités source de mal être, ainsi que des compensations financières.

Nous vous demandons, d’organiser sans tarder les nécessaires formations, afin que chaque salarié puisse s’approprier ce nouveau système d’information !

De plus en direction des clients, un bulletin d’information et d’explication ne sera sans doute pas inutile, dans le but d’expliquer les dysfonctionnements relevés.

Dans l’attente de vous lire, nous vous prions d’agréer Madame la Directrice Générale, Monsieur le Président du Directoire, l’expression de nos respectueuses salutations syndicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *