Appel à la grève à la MACIF le 26 juin

15 juin 2018

La CGT-Ugict Groupe MACIF appelle à la grève le juin 26 pour « le maintien des activités là où elles se trouvent »

La signature du NMS était indispensable à la Direction pour  mettre en place son projet social pour le Groupe. Par exemple, augmenter le temps de travail permet de ne pas embaucher et d’élargir les amplitudes, c’est aussi simple que ça…Bref, c’est fait, c’est signé, elle considère désormais qu’elle peut y aller. A-t-elle raison ou bien tort ?

Elle a raison si les salariés ne réagissent pas, elle a tort si au contraire ils se bougent et elle le sait. Il lui faut donc éviter toute mobilisation.

C’est pourquoi, elle ne dévoile ses intentions véritables que par à-coups. Elle ne dit pas tout à tout le monde en même temps. Par exemple, les téléconseillers après-vente de Romans ont appris mardi  5 juin au soir qu’il n’y aurait pas de CRC sin à Romans. Jusqu’au bout la Direction avait affirmé le contraire ! On a appris également que les services production de Vendin, Illzach, Agen, Yzeure, Arles  allaient disparaitre.

La priorité de l’employeur étant pour l’instant de calmer le jeu, les Directeurs circulent dans les centres de gestion uniquement dans ce but. Ils réunissent les salariés et leurs annonces sont la plupart du temps rassurantes, notamment lorsque les salariés sont un peu remuants. Ils promettent par exemple que personne n’ira en CRC commercial (quand la promesse est renouvelée dans X centres de gestion, on peut se demander où au final la Direction trouvera les téléconseillers) et même d’accepter le sureffectif dans les services de gestion sin ou IRD s’il le faut (ok mais pour combien de temps ? )…..Ces promesses sont-elles aussi sûres que celle qui avait été faite aux téléconseillers sinistres  qu’ils iraient en CRC sinistres ? Ou que celle qui avait été faite, quelques années plus tôt aux gestionnaires PJ de Romans que leur service ne fermerait pas, à peu près  3 mois avant l’annonce de sa fermeture ?

Parlons un peu des agences.

Dans le document, la Direction annonce 2 modalités de plannings : 35H par semaine pour les grandes agences et 37H avec 11 jours de RTT pour les autres. Les volontaires pourront aussi choisir un planning de 32H par semaine en travaillant tous les jours sauf le mercredi, le dimanche et le samedi APM. Rappelons au passage que l’organisation à 37H par semaine avec 11 jours de RTT est incompatible avec la compensation en jours (les 22 jours) de l’augmentation du temps de travail (art. 2.2.1 al 4 accord de transposition du NMS). Autrement dit et sauf erreur,  en dehors des grandes agences,   les conseillers n’auraient pas accès au fameux choix du choix. Ajoutons que la direction prévoit des séances de briefings 4 fois par semaines avant l’ouverture.

Parlons un peu des fonctions.

Dans le projet de l’employeur, le niveau 4A n’est pas sûr d’être maintenu dans les futurs CRC.  Un niveau 3A est en gestation, sinon il resterait des niveaux 3B et 4B. Niveau 4B dont on ne sait pas dans quelles conditions les téléconseillers y accèderont.

Le Responsable de point d’accueil devient Responsable d’équipe et son niveau de fonction passe de 6 à 5B. Les conséquences sont de 2 ordres :

  • Les anciens resteront en niveau 6 mais en groupe fermé. Si le salaire est maintenu, avouez tout de même que ça sent fort la voie de garage.
  • Les nouveaux feront le même travail et seront en niveau 5B avec des salaires au moins inférieurs de 25 % ! Bonjour l’ambiance !

Des salariés réagissent déjà très fort, des motions sont signées, des assemblées générales se tiennent. À Yzeure, les salariés du centre se sont mis en grève l’après-midi du jour où le Directeur leur a annoncé la fermeture de la prod et sont venus travailler en deuil le lendemain. Les collègues de Romans, y compris ceux qui pour l’instant ne sont pas touchés par les changements, rédigent actuellement une motion de solidarité  avec les téléconseillers et les gestionnaires des services qui ferment, Andrézieux, Vendin, signent eux aussi des motions……

Penser être à l’abri de tels bouleversements parce qu’un Directeur a tenu les propos qu’on avait envie d’entendre ou parce que le centre de gestion où je travaille conserve toutes ses activités est une erreur….Le projet n’en est qu’à son début, les bouleversements seront au niveau de ce que les salariés accepteront, rappelons que les bassins d’emplois ne sont garantis que jusqu’en 2020.

POUR LE MAINTIEN DES ACTIVITÉS LÀ OU ELLES SE TROUVENT, SOLIDAIRES DES COLLÈGUES DÉJÀ TOUCHÉS PAR LES FERMETURES DE SERVICES, DEMAIN CE SERA LE TOUR D’AUTRES SERVICES, LA CGT APPELLE L’ENSEMBLE DES SALARIÉS À SE METTRE EN GRÈVE LE 19 JUIN, JOUR DE PRÉSENTATION DU PROJET AU CCE.

Télécharger le fichier en .pdf

Une réaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *